De fabricant de matériel dans les années 70 au leader mondial des logiciels d'ingénierie d'entreprise et de solutions de contrôle de projet

Hexagon PPM aide le monde entier à travailler de manière plus intelligente. Les logiciels et solutions de notre société améliorent les conditions de travail grâce à des installations plus performantes et des opérations plus fiables.

Hexagon PPM est le principal fournisseur mondial de logiciels d'ingénierie d'entreprise permettant une conception et une exploitation plus intelligentes des usines, des navires et des installations offshore. Les solutions d'ingénierie d'Hexagon PPM améliorent la productivité et accélèrent la mise en œuvre des projets grâce à des fonctionnalités complètes de conception, de construction, de gestion du matériel et des données d’ingénierie. Ces fonctionnalités sont essentielles pour la création, la sécurisation de l'exploitation de la maintenance et de la gestion du cycle de vie (capital Project Life Cycle Management, cPLM) des usines de fabrication et de production énergétique, des constructions navales et des projets offshore de grande ampleur.

Hexagon PPM fait partie du groupe Hexagon, fournisseur mondial de solutions de technologie de l'information qui permettent d'améliorer la productivité et la qualité des projets, qu'ils soient géospatiaux ou industriels.

Inauguré le 20 octobre 2014, le siège international de la société situé à Madison, Alabama est un immeuble de cinq étages d'environ 23 000 m² pouvant accueillir 1 100 collaborateurs. Le bâtiment intègre aussi un data center dernier cri, une salle de conférence, une zone de restauration spacieuse et des terrasses avec vue sur le lac.

L'histoire d'Hexagon PPM (anciennement Intergraph Process, Power & Marine) est unique et remonte à près de cinq décennies.

Fondée en 1969 sous l'appellation M&S Computing, Inc., l'entreprise devient un fournisseur de solutions graphiques majeur, avec des logiciels graphiques « intelligents » fonctionnant sur leurs propres terminaux graphiques optimisés connectés aux ordinateurs hôtes. Elle développe la première solution CAO interactive, Interactive Graphics Design Software (IGDS), qui devient rapidement une référence dans le secteur.

Après son entrée en bourse en 1981, la valeur de l'action d'Intergraph est multipliée par deux. Le chiffre d'affaires augmente de 700 %, le nombre d'employés de 500 % et la surface des installations de 500 %. À la fin de la décennie, Intergraph devient le plus grand fournisseur de systèmes graphiques informatiques au monde, classé numéro 1 dans les études de satisfaction client de Daratech. Intergraph atteint son objectif d'un milliard de dollars de chiffre d'affaires en 1990 et entre de ce fait dans le classement Fortune 500.

En 2000, Intergraph abandonne l'activité matérielle et restructure ses opérations internationales autour des secteurs verticaux. En 2003, la société présente son logiciel de modélisation d'usine de pointe centré sur les données, SmartPlant® 3D (aujourd'hui Intergraph Smart® 3D). La technologie est largement utilisée par les plus grandes sociétés d'ingénierie, d'approvisionnement et de construction au monde, ainsi que par les exploitants industriels.

Basée à Houston, la division COADE® Holdings Inc. intègre Intergraph en 2010. C'est elle qui fournit les produits CAESAR II®, PV Elite® et TANK™, logiciels les plus utilisés pour l'analyse de contraintes des systèmes de tuyauteries, des réservoirs sous pression et des cuves de stockage, ainsi que la suite reconnue de conception d'usine CADWorx®. Cette acquisition est la plus importante d'Intergraph sur le marché de la fabrication, de la production énergétique et de la construction navale.

Après le rachat de l'entreprise par Hexagon en 2010, Ola Rollén devient le CEO d'Intergraph.

En 2011, Hexagon acquiert Sisgraph, fournisseur de logiciels et de services, et distributeur de longue date d'Intergraph au Brésil, occupant une place importante sur les marchés du gaz, du pétrole et des minerais. Par cette acquisition, PPM intègre une équipe dédiée possédant une grande expérience du secteur.

En 2012, PPM annonce la création de Greater China, sa quatrième région industrielle internationale. Englobant la Chine, Hong Kong, Macao et Taiwan, Greater China a été créée pour son potentiel en matière de taille, de résultats et d'activité stratégique. Région d'exploitation séparée, Greater China attire l'intérêt et les investissements, et atteint un leadership local fort qui permet de répondre plus rapidement aux besoins du marché chinois. Elle dispose aussi davantage de ressources, synonymes de croissance. Intergraph se lance également dans les solutions industrielles personnalisées pour les clients de Greater China.

Le 16 octobre 2012, le président et CEO d'Hexagon, Ola Rollén et le Vice-président exécutif des ressources humaines et chef du projet Ed Porter, ainsi que d'autres dirigeants d'Hexagon, inaugurent le lancement de la construction du nouveau siège social de Madison.

En 2014, PPM annonce l'acquisition de GT STRUDL®, un logiciel de pointe d'ingénierie structurelle assistée par ordinateur (IAO), de la société Georgia Tech Research Corporation, basée à Atlanta, en Géorgie. GT STRUDL est largement utilisé par de grandes entreprises pour la conception, la maintenance et la mise à niveau de structures où la sécurité est essentielle, telles que les bâtiments des turbines, les bâtiments des chaudières, les structures de support d'équipement, les systèmes de support de tuyauterie et autres structures de génie civil. L'acquisition de GT STRUDL vient renforcer la suite de solutions d'analyse d'ingénierie existante d'Intergraph pour les secteurs de la production énergétique, de la fabrication et d’offshore.

En mars 2015, PPM annonce le rachat de la société OhmTech A/S, basée à Stavanger, en Norvège, et qui édite des logiciels pour la conception de cuves sous pression. En mai, PPM poursuit sur sa lancée en rachetant Blue Iron Systems, Inc. et son produit phare de radio-identification (RFID) et de code-barres IronScan.

En octobre 2015, PPM finalise le rachat d'EcoSys Management LLC, une société qui lui permettra d’élargir sa position de leader en tant que fournisseur de solutions Project Enterprise en ajoutant des contrôles de coût de projet au portefeuille existant de la société.

En juin 2016, la société NESTIX Oy basée à Oulu, en Finlande, intègre PPM et Hexagon. Cet éditeur majeur de logiciels propose des solutions de gestion de la production axée sur les données, connectées aux machines de soudure de tuyauterie, de plaques, de profilés et de panneaux. Cette acquisition stratégique renforce l'intégration de NESTIX et offre aux clients d'Hexagon PPM une solution à long terme pour la gestion et l'imbrication de pièces pour la fabrication et l'assemblage de soudure.

En janvier 2017, Mattias Stenberg, directeur de la stratégie depuis 2013, devient Président d'Hexagon PPM. Chez Hexagon depuis 2009, il a depuis occupé différents postes, jouant notamment un rôle essentiel dans le renforcement de l'orientation stratégique d'Hexagon.

Il est responsable de l'orientation stratégique mondiale et du développement général de l'activité d'Hexagon. Depuis son arrivée chez Hexagon en 2009, il a occupé des postes importants en rapport avec les fusions et acquisitions, les relations avec les investisseurs, la planification stratégique et le développement d'entreprise. Il a aussi occupé le poste de directeur de la stratégie avant de rejoindre PPM.

En juin 2017, le nom de la société devient officiellement Hexagon PPM. S'appuyant sur cette nouvelle marque et une vision claire, la société peut construire des installations industrielles numériques intelligentes et étendre son expertise à de nouveaux marchés comme l'Architecture, l'ingénierie et la construction (AEC).

La principale mission d'Hexagon PPM est d'offrir des solutions informatiques complètes qui améliorent l’efficacité lors des phases de conception, de construction et d’exploitation d'installations industrielles et de projets de construction à grande ampleur. Les produits Hexagon PPM continueront de porter le nom Intergraph, la marque ayant une formidable réputation. L'acronyme « PPM » est conservé pour faire le lien entre les principaux secteurs : fabrication, production énergétique et naval (process, power et marine). Cependant, Hexagon PPM va étendre sa base pour se développer au-delà des secteurs qui représentent son cœur de métier.

« Le changement de nom n'est pas un simple changement d'appellation, » a déclaré Stenberg. « Il constitue un rapprochement avec Hexagon qui va permettre d'élargir notre horizon pour exploiter pleinement l'étendue et la richesse des innovations et capacités technologiques du groupe. Nous avons là l'occasion de remettre en cause le statu quo qui caractérise les principaux secteurs de PPM depuis plus de 20 ans. »